Notre voyage dans le sud du Pérou est déjà terminé. Le pays nous a laissé sans mots et nous a surpris plus d’une fois, que ce soit avec ses paysages, ses ruines ou même son peuple. Maintenant le voyage terminé, il est facile de voir les erreurs que nous aurions pu éviter. Voici donc les meilleurs conseils que #skimoetcharlz ont à vous donner.

Transports

Les billets d’avion pour le Pérou ne sont pas très dispendieux, nous y sommes allées en août, ce qui est l’hiver pour eux et nous avons payé quelques 600$ pour le billet. Nous avions une escale à Cancùn sur l’aller-retour et nous avons profité de cette escale pour allonger notre temps au Mexique et profiter de quelques heures de la plage. Il est également très facile d’avoir un vol direct de Montréal à Lima aux alentours de 1000$

Sur place, le plus convivial pour se déplacer est sans aucun doute les taxis, en négociant un peu, il est facile de s’en sortir pour quelques soles. Ils sont présents en quantités incroyables, donc peu importe sur quel coin de rue vous vous tenez, vous n’attendrez pas plus de 2 minutes avant qu’un taxi vous klaxonne.

Il y a également plusieurs transports en autobus, évidemment beaucoup moins cher. Par contre, vous devez savoir les reconnaître ce qui n’est pas toujours évident, c’est difficile de savoir précisément où elles vont et quand elles passent.

Plusieurs compagnies offrent des services de transport entre les villes comme de Lima à Cusco. Par contre, un tel voyage prend plus de 15 heures et est terriblement inconfortables. Si vous avez plus de temps que d’argent, cela peut être une bonne option, sinon, des vols se font quotidiennement entre la majorité des villes pour un peu moins que 100$. Étant donné que les vols sont accessibles, ils se réservent très rapidement, donc il est préférable de se prendre à l’avance. fun fact: Charlie et moi nous nous étions dit que nous allions acheter notre billet d’avion sur place, mais ils étaient tous sold out pour nos dates donc nous avons été prises à Cusco quelques jours de plus.

Itinéraire

Processed with VSCO with a5 preset

L’itinéraire que nous avons fait n’était pas celui conseillé. La majorité des gens descendent la côte tranquillement vers Arequipa en arrêtant aux attractions touristiques et termine leur voyage à Cusco, là où l’altitude est plus importante. Des vols de Cusco à Lima sont faciles d’accès et permettent que vous ne preniez qu’un seul vol dans le pays. Nous avons fait complètement le contraire. À notre deuxième journée, nous avons pris un vol vers Cusco pour aller faire un trek et voir le Machu Picchu. Nous n’avions pas beaucoup de temps, donc cet itinéraire nous allait bien, sauf qu’il nous a également ajouté beaucoup d’heures de transport par avion.

Altitude

Charlie et moi avons été chanceuses, nous avons eu aucun problème avec l’altitude (mise à part être essoufflée après avoir monté un set de 4 marches.) Malheureusement, ce ne fut pas le cas de plusieurs touristes que nous avons croisé. Le point le plus haut au Pérou est à 6768 mètres, bien évidemment, c’est le sommet d’une montagne dont je doute que vous risquiez de monter. Par contre, dans la ville de Cusco et aux alentours, l’altitude peut aller jusqu’à 4500 mètres, ce qui est assez pour causer des problèmes. Heureusement, il est facilement possible de se préparer à ce changement d’altitude. En visitant une clinique santé voyage, vous pouvez vous procurer une prescription de l’acétazolamide, médicament aidant grandement à l’acclimatation en altitude.

Une fois sur place, les locaux conseils fortement de mâcher des feuilles de coca ou de boire du thé de coca. Nous l’avons fait et n’avons pas vu de réelle différence, mais peut-être que quelqu’un ayant des difficultés en aurait vu.

Température

C7DB722B-B666-457D-AB81-45A6C0F843D6.jpg

Le Pérou est un pays de l’hémisphère sud et tel que mentionné plus haut, nous y sommes allées en août, ce qui est techniquement leur hiver. C’est un moment de l’année où il est difficile de gérer ses bagages puisqu’il y a toutes les températures dans la même journée. Les matins sont très froids, entre 0 à 5 degrés dépendant d’où vous vous situez dans le pays. Les soirs aussi sont frais mais confortables si on est bien habillés, environ 15 degrés. Par contre, pendant la journée, le soleil est tellement fort que la température ressentie au soleil grimpe jusqu’à 25. C’est extrêmement de gestions de multicouches, le matin on doit partir avec une tuque, nos manteaux et nos bas de laines et on revient en après-midi en short et en camisole, c’est particulier comme expérience.

Puisque ce n’est que le soleil qui donne l’effet de chaleur, dès qu’il y a de l’ombre la température semble diminuer drastiquement. C’est pourquoi il est mieux dans vos bagages d’avoir plus de vêtements chauds que le contraire.

Language

Mise à part les guide touristique, très très peu de gens parlent anglais au Pérou. De plus, per-son-ne ne ralentit lorsqu’ils parlent espagnol. Je vous conseille donc d’être préparés avec une base d’espagnol et/ou de vous mettre très ami avec google translate.

Machu Picchu

Bien évidemment, le Machu Picchu est l’attraction la plus populaire du Pérou. Les billets d’accès sont disponibles sur plusieurs sites. Sur le site officiel, les billets sont légèrement moins chers, mais la confirmation est très longue à recevoir et parfois n’arrive jamais. Donc si c’est quelque chose qui peut vous stresser, plusieurs autres sites en offre et sont surs. Il y a plusieurs types de billet, le billet classique des ruines, qui vous permet de voir les ruines (et les lamas), mais sans plus. Il y a aussi le billet des ruines et de la montagne, ce billet vous permet d’accéder à la montagne derrière pour avoir un meilleur point de vue sur les ruines (donc de meilleures photos hihi). Troisièmement, il y a le billet pour le Huayna Picchu, ce billet vous laisse monter la montagne de l’autre côté des ruines. C’est la montagne qu’on voit à l’arrière sur 99% des photos du Machu Picchu. Il y a également le trek « Inca trails » qui vous permet de voir des ruines pendant 4 jours tout en marchant jusqu’au site du Machu Picchu.

Le transport est aussi quelque chose à prévoir. Nous étions à la ville de Cusco la veille de notre visite dans la merveille du monde et nous n’avions pas prévu de transport encore, ce qui nous a laissé devant une autre petite surprise. De Cusco, il faut faire 3 heures de bus pour aller à la gare de train, pour ensuite faire 1h40 de train à une moyenne d’environ 30km/h (pas une blague), pour ensuite faire 45 minutes de bus en haut de la montagne. Ce 45 minutes de bus là peut être fait à pied si vous le voulez, mais le reste ne peut être fait que par train. Le tout coûte environ 600 soles, ce qui équivaut à environ 240$ canadien, plus le billet d’entrer qui varie entre 100 à 200 dollars (sauf pour le trek). Il faut également prévoir le transport d’avance puisque les places sont très limités. Les meilleures heures partent vite, et rapidement, les seuls trains disponibles pour le retour sont à 22h (ne pas oublier qu’après l’heure quarante de train, on doit faire 3 heures d’autobus), donc en réservant à l’avance, vous êtes certain de pouvoir quitter à une heure raisonnable, croyez-moi, ça fait une grosse journée.

C’est donc ce qui résume très brièvement nos conseils pour un voyage Péruvien réussi. Il y aurait un livre complet de choses à dire, mais ce qui est merveilleux, c’est que National Geographic l’ont déjà fait. 😉

N’hésitez pas à poser des questions en commentaires,

Bon voyage !
Charlz et Skimo

Advertisements