Deuxième partie du voyage: Cusco

C’était la plus importante ville des Incas. C’est à partir d’ici qu’on peut voir les sociétés secrètes et leurs ruines. Je n’arrête pas de tout comparer aux Cités d’Or et Charlie ne relate absolument pas, elle était surement trop occupée à écouter je ne sais quelle émission beaucoup moins enrichissante lorsqu’elle était jeune.

C’est d’ici que nous sommes parties pour aller visiter le Machu Picchu. À quelque 2 heures du matin, nous nous sommes levées pour aller attendre l’autobus qui nous apportait à la gare de train. Je tiens à dire que depuis le début de notre voyage, on paie des gens, sans trop avoir de confirmation et on embarque dans des autobus sans vraiment savoir où ils vont. Jusqu’à présent, tout va encore bien. Donc, 2h30 de bus plus tard, nous avions encore 1h40 de train à faire. Malgré qu’il était seulement 5h du matin, Charlie et moi ne pouvions dormir dû à la beauté excessive des paysages vus du train. Une fois rendues à Aguas Calientes, la petite ville en bas des montagnes des ruines, il fallait prendre un autre autobus qui nous amenait finalement à l’entrée du Machu Picchu. J’ose croise que je n’ai pas besoin de vous dire à quel point la quatrième merveille du monde est breath taking

Comme le veut nos habitudes, Charlie et moi avons fait le tour en sens inverse des oneway, en se faisant siffler par à peu près tous les agents de surveillance de la place. Je crois que deux-trois coups de sifflets plus tard et on se faisait mettre dehors, c’est pourquoi on s’est calmé pour quelques minutes et on a pris le temps de soak it in. Une fois la pause terminée, la chasse à la meilleure photo de lama a commencée, Parce que bien évidemment, la seule chose qui nous intéressait après avoir fait le tour des ruines était d’avoir une photo avec un lama.

Bien du bonheur et 479 photos plus tard, nous redescendions à Aguas Calientes pour refaire trop d’heures de voyagement, it was totally worth it.

Advertisements