Maintenant huit jours sur cette île aussi froide que paradisiaque. Je n’avais pas prévu tomber en amour avec ce pays, (I guess que c’est rare qu’on planifie de tomber en amour…) mais bon, here I am. Ce qui est fou, c’est que CHAQUE moment est spécial. Ça peut sembler vraiment quétaine, mais on n’a jamais terminé d’être émerveillé. La plupart des choses que j’ai vu ici sont des paysages que j’avais déjà vu ailleurs; des montagnes comme dans les rocheuses, des hot springs et des geysers comme à Yellowstone, des cliffs comme en Californie, des lacs d’eau de glaciers bleus comme en Alberta, mais toutes ces choses là je les ai vues à des semaines voire des mois d’intervalles, pas dans la même journée.

Nous avons objectivement fait le tour trop vite puisque nous sommes déjà rendues à 50 kilomètres de notre destination finale. J’aimerais vraiment dire que nous aurions pus prendre plus notre temps, mais honnêtement, après 20 minutes, la chute reste la même et l’eau des hot springs ne devient pas plus chaude, en d’autres mots, il n’y a plus grands choses à faire. Il faut ajouter que la météo ne nous a pas aidée non plus, peut-être que c’est seulement moi, mais je ne trippe pas à faire des pic-niques lorsqu’il pleut et qu’une douce brise de 70km/h me siffle dans les oreilles. Donc, en huit jours, nous avons eu le temps de vraiment tout voir, nous n’avons rien skipper, mais nous n’avons pas prit le temps de remettre note vie en question devant les volcans non plus.

Nous avons dormi 80% des nuits dans la voiture illégalement. Je ne sais pas si c’est de plus en plus confortable ou si nous sommes de plus en plus fatiguées, mais les nuits s’allongent de jour en jour. Nous n’avions pas planifié de briser la loi, mais c’est un peu contre mes valeurs de payer 50$ par nuit pour dormir (ou d’attendre dans une position plus ou moins confortable) dans une auto, avec le cou un peu pogné parce que je suis un peu trop petite pour que ma tête soit appuyer sur l’appui tête mais un peu trop grande pour qu’elle n’y touche pas. (#cinqpiedstroppetite) Le meilleur move que j’ai fait de mon voyage c’est d’avoir volé les oreiller de l’avion qui nous servent grandement depuis la première nuit.

Arrivées à Borganes, une ville à environ 50km au nord de la capitale; Reykjavik, nous avons décidé de faire un échange de service. C’est donc ainsi que nous nous sommes retrouvées devant la porte d’une maison adjacente à une ferme, à demander si on pouvait aider la famille le lendemain et ainsi à se retrouver à nettoyer des box de chevaux et nourrir des bébés chèvres au biberon (honnêtement l’affaire la plus cute que j’ai vu de ma vie). Il fallait vraiment qu’on commence à avoir faim et à être assez fatiguées pour vraiment vouloir un lit pour aller cogner à la (littéralement) première porte du village pour offrir nos services de fermiers… After all, ce fut une excellente décision qui nous a permit de prendre une pause des Bar Cliffs, et de dormir plus de 3 heures en ligne, ce qui était honnêtement plus que nécessaire.

Nous sommes maintenant fraîches et dispo pour continuer notre périple sur l’île, continuer de déguster nos cannes de thon et d’over poster sur Instagram.

Peace out.