Update général

 

Cette semaine, c’était le premier voyage officiel du programme avec tous les exchange students de mon district. J’avais vraiment hâte, plus pour voir les autres étudiants que du voyage en tant que tel, car je suis seule dans la ville donc je ne vois jamais les gens qui vivent aussi ce que je vis. À mon grand plaisir, je n’étais vraiment pas la seule à ne pas tripper sur mon échange, en fait, il n’y en a qu’une qui a vraiment du fun et c’est parce qu’elle vit sur un resort sur la plage et qu’elle mange de la western food à tous les jours (l’échange de rêve sérieux). Le voyage était dans le parc national de Phu Kradueng. C’était un trip de hiking, et c’est là que je me suis rendu compte que ce n’était vraiment pas tout le monde qui sont des athlètes.

Nos sacs étaient montés en haut de la montagne par des porteurs, et je ne me suis jamais sentie aussi paresseuse de toute ma vie. Pendant qu’on chialait sur la chaleur, eux, en chest et en crocs (je ferais pas ça en crocs pour 1000$) montaient nos sacs vraiment trop lourds pour être carried en haut d’une montagne. Sincèrement, au montant qu’ils sont payés, c’est probablement le travail le plus près de l’esclavage qui existe encore sur Terre, mais bon, si personne ne les paient pour monter leurs sacs, ils ne mangeront pas…

Nous sommes restés trois nuits au sommet de la montagne. Nous dormions dans des cabanes en bois (elles aussi montées pièce par pièce par des humains). Dans notre cabin, une des deux «chambres» (un matelas qui couvre l’entièreté du sol) était infestée de fourmis. Je ne sais pas trop si j’en suis contente ou non, mais elles étaient toutes mortes, ce qui veut dire que quelqu’un est venu les tuer avec du produit et est juste parti en se disant « Mmmhhh that’ll do ». Donc, pendant les trois nuits, j’ai dormis sur le sol avec les trois autres filles de ma chambre. La première nuit, le sol était vraiment très confortable, j’aurais choisi ça over un lit. La deuxième journée, j’ai eu quelques difficultés à dormir, j’ai dû dormir sur le dos parce que j’avais des ecchymoses sur les hanches du à la veille, et la troisième nuit fut terrible, j’avais des ecchymoses sur les homoplates ET les hanches, aucunes positions n’étaient confortables, j’ai été assise en indien pendant une bonne partie de la nuit à me questionner sur mon sort.

Le voyage était vraiment représentatif de la Thaïlande; très peu organisé. Un gros laque de communication était présent et les organisateur étaient en retard à TOUS les rendez-vous. C’était plaisant malgré tout, mais je préférerais peser 900 livres qu’avoir autant mal aux jambes qu’aujourd’hui.

Je suis retournée dans ma ville le vendredi soir, et j’étais supposée repartir pour Bangkok le lendemain matin pour les Nationaux de Cheerleading, mais finalement, je suis allé directement à BKK et j’ai dormis sur le sol pour deux autres nuits (la joie quoi). La compétition a bien été si on prend en considération que j’étais la seule fille de ma catégorie, (les hommes déguisés en filles ne comptent PAS comme des filles.) que je n’avais pas fait de cheerleading depuis au moins 2 ans et que j’ai appris ma chorégraphie en une semaine. Je suis arrivée cinquième, mais j’en suis très contente parce que je n’aurais pas pus battre les quatre mecs en avant de moi. Celui qui a gagnée respirait l’homosexualité (aucunement homophobe, juste un fait.) Il faisait partit d’une équipe qui s’appelle Rainbow et qui ne contient QUE des homosexuels (imaginez les partys saucisses ayoye). Il était tellement confiant qu’avant même d’être appelé pour avoir son trophée, il était debout prêt à le recevoir. Il portait plus de maquillage que moi, il était vraiment plus flexible que moi (il faut avouer que tous les gars de ma division avaient des plus beaux splits que moi.) et probablement que s’il n’avait pas gagné il se serait plaint aux juges.

Il y avait une équipe qui s’appelait « Deaf », et au début je me suis dis «wow tu parles d’un nom d’équipe bizarre.» , mais finalement, c’est que c’est vraiment une équipe de sourd ! Il y en avait trois, c’est une division ! Il doit y avoir 100 sports que tu peux faire qui nécessitent pas tant l’audition, mais la danse n’en fait pas partie ! En tout cas, je leur lève mon chapeau parce que danser sur un rythme que quelqu’un me dit en signes ne fais pas partie des choses que je serais capable de faire. Il y avait aussi une équipe qui s’appelait Amnesia, je trouvais ça vraiment drôle au début, mais je me suis dis qu’ils sont peut-être atteints de X trouble de la mémoire, mais en même temps ça rendrait la tâche d’apprendre une chorégraphie très complexe… Je suis encore en réflexion. Je me demande vraiment comment j’ai fait pour danser, parce que je suis barely capable de marcher, je crois que je n’ai jamais été raquée comme ça depuis 2010. J’étais vraiment fatiguée de ma semaine et je crois que ça paressait dans ma face parce que tout le monde me disait « keep fighting », comme si je me battais contre une maladie grave ou de quoi du genre, je n’y comprenais rien.

À chaque année, dans les mixs de cheer, il y a une chanson qui revient plus souvent que les autres parce qu’elle est populaire. Cette année, c’était apple Pen pineapple apple pen. Si j’avais été un été un juge, j’aurais disqualifié toutes les équipes avec cette chanson là pour mauvais goût, genre «Bravo, tu danses bien, ta gym est belle, tes sauts sont beaux, mais tu as des goûts d’handicapés donc…¯\_(ツ)_/¯»

Faire du cheer m’a rappelé de beaux souvenirs, mais voir les enfants de 12 ans être vraiment meilleurs que moi m’a rappelé que cette période de ma vie est vraiment terminée.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Comments (

9

)

  1. Réjean

    Wow Gab! Quelle aventure! tu auras appris dans ces quelques jours ce que de simples personnes apprennent dans une année Je te lève mon chapeau il est évident qu’à ton retour il y aura quelque chose de changé et que tu ne verras plu le Québec comme avant Bravo c’est le seul mot qui pour moi fait éloge à ton courage Bisou xx
    Bisou xxx Grand Papa Réjean

    J’aime

    1. Skimoneau

      Merci beaucoup ahahah

      J’aime

  2. Philippe simoneau

    Les voyages forment la jeunesse Gabrielle, toi ta jeunesse va être formée en tab….. 😉

    Finalement les marches en montagnes que vous imposaient vos parents ont finalement servies à quelque chose!!!

    C’est peut être terreux ce que je vais te dire, mais ce que tu vas là, ça va te servir toute ta vie. Moi mes voyages (malgré que j’en ai pas fait une tonne) m’ont vraiment fait évolué dans la vie et ils n’ont vraiment pas été toujours faciles, je t’assure!!!

    J’aime

    1. Skimoneau

      Je refuse de dire que les dizaines de randonnées que j’ai fait lorsque j’étais enfant me servent. Ce que ce voyage me donne énormément, c’est de la patience, je suis un master maintenant

      J’aime

      1. Philippe Simoneau

        Hahaha!!! Orgueilleuse!!! 😉

        J’aime

  3. Diane Leclerc

    Que d’aventures en si peu de temps! Ton regard sur ce qui se passe dans ta vie m’impressionne! Rien de ce qui t’arrive est ordinaire, la vie sera plate lors de ton retour mais si confortable! Bizou!

    J’aime

  4. Evelyne

    Allo Gabrielle! Je suis vraiment contente de te lire! Tu me fais rire et je t’imagines très bien me raconter tes histoires avec toute l’expression que tu es capable d’y mettre! Je suis tellement contente pour toi que tu vives des choses aussi fortes et signifiantes, c’est fou d’avoir cette chance! Profites en je vais continuer de te suivre avec un grand sourire! Sois forte 💪 comme tu sais si bien l’être;) Je sais que tu trouve le moyen de t’amuser malgré tout… je te donne une bine sur l’épaule pour t’encourager à pas lâcher! Xxx

    J’aime

    1. Skimoneau

      Merci Evelyne !

      J’aime

  5. Loraine Martineau

    Oui, Gabrielle, ça fait trop longtemps que nous nous sommes envoyées des nouvelles! J’ai hâte de savoir comment va maintenant la vie dans ta nouvelle famille. David m’en a dit un peu, je crois qu’il y a des côtés plus positifs que la 1ère.

    Au Mexique, j’ai pensé souvent à toi, le dépaysement, la sensation d’être loin, les gens nouveaux avec qui il faut s’adapter et probablement bien autres choses. Je suis allée voir les gens de la vieille ville pour savoir comment est la vie là-bas: misère et misère encore, ils ne profitent pas autant qu’il le devrait de la richesse apportée par la venue de ces hôtels. Le salaire journalier est de $8.00, pas tellement, n’est-ce pas.

    La vie dans ces grands ressort n’est possible que durant une semaine. C’est trop impersonnelle, je n’y retournerai pas. Retourner au Mexique dans d’autres conditions, peut-être. Ce qui était plaisant: la présence de Philippe et des enfants.

    S’il y avait une jeune fille qui y tenait de faire ce voyage…, je pourrais reconsidérer la chose. Mais il y a tant de choses dans le monde, la France, comme exemple.

    Bon, je te laisse. Je quitte pour l’église. Cet a.p., Réjean et moi ferons l’arbre de Noël.

    J’attends de lire ton prochain blog, ma petite-fille spéciale, pas comme les autres et en même temps, comme les autres avec un besoin de se surpasser et d’être admirée, c’est ce que je ressens envers toi.

    Bonne journée

    Loraine

    ________________________________

    J’aime

%d blogueueurs aiment cette page :